Isolation d'une maison

Rénovation énergétique et relance économique, l’État promet des annonces fortes

Lors des questions au gouvernement au Sénat le 17 juin 2020, la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher a annoncé que le gouvernement avait l’intention d’accélérer la relance de l’économie en misant sur la construction. Ainsi, l’État a promis des annonces fortes dans les mois à venir pour soutenir encore davantage la rénovation énergétique.

De nouvelles aides sont-elles à prévoir ?

Pour les particuliers et les professionnels de la construction, la nature des aides et leur montant comptent presque autant que le secteur sur lequel elles s’appliqueront. Jusqu’à présent, les aménagements et l’isolation intérieurs étaient quelque peu laissés de côté. Beaucoup espèrent donc que de nouvelles aides viendront stimuler la rénovation dans ce secteur.

De la même manière, des aides sur le changement des fenêtres d’un logement ont existé, puis ont été supprimées. Pourtant, elles jouent un rôle majeur dans l’efficacité énergétique d’une habitation. De même, pouvoir investir dans une porte fenêtre de qualité mieux sécurisée et plus isolante pourrait intéresser de nombreux particuliers. Les annonces fortes promises sont donc attendues de pied ferme.

Une augmentation des aides déjà disponibles

Depuis quelques années déjà, le secteur du BTP profite amplement de la transition écologique et des rénovations énergétiques qui la soutiennent. Cependant, il serait faux de penser que tout le secteur en bénéficie de manière égale. La rénovation énergétique des logements a largement favorisé les rénovations extérieures et les ravalements pour améliorer l’isolation des immeubles anciens.

Il est encore trop tôt pour savoir exactement ce que proposera le gouvernement. En revanche, les aides déjà en place ont tellement bénéficié au secteur, qu’il est fort probable qu’elles soient encore augmentées pour favoriser, voire accélérer, la relance économique dont le pays a besoin. Une bonne nouvelle pour les particuliers et les copropriétaires qui pourront diminuer le coût de leur ravalement.

Une relance qui ne doit pas se faire au prix de l’écologie

Lors de son allocution du 14 juin, le président de la République a exprimé son désir d’accélérer la transition écologique du pays. Le secteur du transport sera donc encouragé à se tourner vers l’hydrogène quand le secteur du bâtiment est encouragé à améliorer les isolations et réduire la consommation. Malheureusement, certaines voix s’élèvent depuis quelques années déjà contre la vision édulcorée du coût de cette relance et de cette transition.

Il faut dire que les aides à la rénovation sont si attrayantes qu’elles poussent bien souvent les propriétaires à entamer des travaux plus tôt que nécessaire. Résultat, la consommation de matériau augmente, et donc la pollution. D’un point de vue écologique, gagner un ou deux degrés dans son logement ne compense pas toujours la pollution émise pour produire les matériaux nécessaires à cette nouvelle isolation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *