Une décoration contemporaine dans un logement ancien

La rénovation et la décoration d’un logement ancien

Décorer un habitat ancien, une pièce à vivre ou une maison neuve n’est pas une chose aussi simple qu’il n’y paraît. En effet, la décoration doit respecter quelques principes de base afin de garder une certaine cohérence et un tant soit peu d’harmonie dans le rendu final. Gros plan sur la décoration des logements anciens.

La décoration est une affaire de bon sens

Lorsqu’on se lance dans la rénovation et la décoration d’un logement ancien, il faut avant toute chose respecter les lieux pour être en parfaite adéquation avec l’environnement déjà existant. Ainsi, on utilisera des matériaux nobles pour meubler des logements anciens, tels que par exemple des tomettes fabriquées par des artisans, tomettes que l’on disposera au sol, en lieu et place d’un carrelage ordinaire que l’on aura commandé dans une enseigne de bricolage. De superbes matériaux dans votre logement loi Malraux seront ainsi choisis en priorité afin de respecter l’âme du lieu chargé d’histoire.

Si vous faites partie de ces personnes qui ont investi dans un logement du patrimoine français via la loi Malraux, vous n’êtes pas sans savoir que vous disposerez d’avantages fiscaux pour mener à bien la rénovation du bâtiment en question. Cette loi de 1962 sur la protection du patrimoine a été mise en application par André Malraux lui-même lorsque ce dernier était ministre des Affaires culturelles. Libre à chacun, donc, d’investir dans un logement faisant parti du patrimoine français et d’y consacrer corps et âme pour faire revivre le passé au travers de la rénovation de la décoration d’époque des locaux. Mais attention, certaines règles et normes devront être respectées…

Décorer et rénover des logements du patrimoine français, des normes à respecter

Avant de pouvoir profiter de la loi Malraux et de vous lancer dans la rénovation de bâtiments anciens inscrits au patrimoine français, vous devez êtes toutefois pleinement conscient que les choses ne pourront se faire à moitié. En effet, pour bénéficier des avantages fiscaux de la loi Malraux, vous devrez obligatoirement vous engager à restaurer intégralement le logement en question. De plus, il vous faudra impérativement mettre en location, sous une période de douze mois suivant la fin du chantier, le logement en question.

De plus, tous travaux engagés dans le cadre de la loi Malraux devront être conduits dans le respect scrupuleux du code de l’urbanisme. Cela se fera d’ailleurs sous le contrôle d’un architecte des bâtiments de France. Vous ne serez ainsi pas libre d’aménager comme vous l’entendez les locaux. Aussi, si vous avez une passion pour la rénovation et la décoration mais que vous ne désirez pas suivre des règles dictées à l’avance, vous pourriez simplement faire comme des millions de français, profiter simplement de votre propre habitat pour mettre en avant vos talents de décorateur ou décoratrice d’intérieur et d’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *