pile de branches de bois flotté

Fabriquer du bois flotté pour créer lampe et déco naturelles

Le bois flotté s’est invité dans nos intérieurs et nos jardins. Sous toutes les formes, poncées ou retravaillées, les planches en bois flotté donnent toute opportunité de laisser sa créativité s’exprimer. Nombreux amateurs de DIY s’intéressent ainsi à ce matériel, qui apporte une touche naturelle à toute décoration. Avant de pouvoir se lancer dans un projet de table ou de cadre photo, toutefois, il faut s’armer d’un peu de patience pour transformer son bois flotté.

Qu’est-ce que le bois flotté ?

Quand on aime créer sa décoration ou son aménagement intérieur, il n’y a rien de plus plaisant que de pouvoir être impliqué de A à Z. Aussi, si de nombreuses options dans le commerce permettent de trouver des produits en bois flotté, vous êtes sans doute tenté par l’idée de le transformer vous-même. Transformé, oui, car le bois flotté passe en effet par une étape cruciale qui lui donne un tout autre aspect que celui d’un bois classique.

Le bois flotté, concrètement, c’est un morceau de bois qui est mort. Il a été en contact prolongé avec de l’eau, soit d’eau douce soit de mer, complètement immergé. Le bois que vous retrouvez, par exemple, échoués sur les bords de rivière ou de mer est un exemple classique de bois flotté. Son passage prolongé dans l’eau change totalement sa physionomie et sa texture. Ce sont deux éléments qui font qu’il est particulièrement apprécié des amateurs de DIY.

Pour certains, c’est en effet l’occasion de multiplier les bois présents dans son intérieur. Celui-ci aura des couleurs assez claires, qui peuvent en prime s’éclaircir davantage selon le traitement du bois réalisé. Les tons sablés et l’aspect vieilli, dû à ce passage dans l’eau, savent donc particulièrement plaire aux amoureux des décorations naturelles.

Comment transformer du bois flotté ?

Afin d’intégrer de la décoration ou de l’ameublement en bois flotté dans son intérieur ou son extérieur, vous devez être en mesure de le transformer. Bien sûr, certains types de bois récupérés faciliteront le processus. Toutefois, il y aura toujours quelques étapes à suivre pour traiter le bois flotté et l’utiliser en DIY. Voici de quoi vous guider dans ce processus, du matériel, au type de bois et traitement nécessaire.

Dimension, fraîcheur, espèces d’arbres : quel type de bois choisir ?

L’avantage de ce matériel est qu’il se trouve quasiment partout. Tant que vous trouvez du bois, finalement, vous serez en mesure de réaliser du bois flotté. Évidemment, certaines branches ramassées seront bien plus manipulables que d’autres. Petite explication : l’idée est, finalement, d’avoir du bois suffisamment séché pour qu’il s’imprègne correctement des solutions de fabrication.

Notez d’ailleurs que certains bois seront plus réactifs : ceux contenant des tanins, notamment. Priorisez donc le cèdre, le pin, l’acajou ou le chêne dans vos collectes. De plus, si vous décidez d’opter pour du bois frais, il sera nécessaire de le faire sécher. Prenez plusieurs jours pour le laisser à l’abri de l’humidité et qu’il prenne l’aspect idéal. Veillez toutefois, au fur et à mesure que vous réunissez votre bois, à la taille et aux formes qu’il possède. Plus il se rapprochera des formats finaux souhaités, plus votre tâche en sera facilitée.

Frais ou non, vous pouvez toutefois tout à fait récupérer votre bois de multiples sources. Adepte des promenades en forêt ? Des balades près de sources d’eau où ils auraient pu s’échouer ? Pensez à récupérer les branches trouvées, en les faisant bien sécher, pour vos créations. C’est aussi l’occasion de recycler les planches ou les morceaux de bois que vous avez collecté chez vous ou au fond du garage.

Le matériel nécessaire pour la fabrication du bois flotté

Le bois récupéré, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action. Il faut donc s’assurer d’avoir sous le coude tous les outils et les éléments nécessaires à la fabrication du bois flotté. Avant de vous lancer dans cette entreprise, procurez-vous donc un bac suffisamment large pour contenir le bois que vous souhaitez transformer. Veillez aussi à avoir des pierres qui rentrent dans ce bac et pourront lester les branches.

En plus de ces deux accessoires, voici les équipements et ingrédients à posséder :

  • un marteau ;
  • une brosse à poils durs ;
  • du papier abrasif ;
  • des gants et lunettes de protection ;
  • de l’eau et du bicarbonate de soude.

Pour éviter tout risque, revêtir vos outils de protection sera primordial. Vous manipulerez en effet des manipulations avec des produits qui peuvent blesser. Par conséquent, pour réaliser du DIY en famille, mieux vaut opter pour un autre projet.

Le guide à suivre pour transformer son bois

Maintenant que vous êtes équipé, gants aux mains et lunettes sur le nez, il n’y a plus qu’à se lancer dans l’action. Fabriquer son bois flotté prend un peu de temps et demande de la patience. Il faut, après tout, préparer son bois avant de l’enduire du traitement nécessaire. Voici un guide bref des étapes à suivre.

  • Taillez les branches dans le format souhaité. S’il s’agit de branche, frottez-les à la brosse pour les nettoyer. Poncez le bois au papier abrasif.
  • Immergez le bois dans un récipient contenant quatre volumes d’eau pour un volume de bicarbonate de soude. Notez que la quantité de ce dernier influence la couleur finale.
  • Lestez le bois des pierres plates et laissez poser pendant 24 h à 48 h, au soleil si possible. Placez-le dans une pièce bien aérée si l’opération est réalisée en intérieur.
  • Après trempage, frottez le bois pour enlever les dernières impuretés et laissez sécher pendant plusieurs jours au soleil, ou dans un four à 100 °C.
  • Enfin, limez le bois et travaillez ses arrondis au papier de verre. Aplatissez les extrémités au marteau. Enfin, vernissez le bois flotté. Cela assurera un traitement adapté à sa préservation, pour éviter, entre autres, les mites.

DIY : des idées de déco et meubles en bois flotté

Votre bois flotté est verni, séché, parfaitement prêt à l’usage. C’est le moment de continuer cette mission DIY en réalisant une déco sur-mesure. Le naturel est, sans peine, mis à l’honneur. Vous pourrez alors facilement rajouter des touches bucoliques à votre intérieur. Selon vos compétences en bricolage ou en fabrication maison, le bois flotté pourra s’utiliser dans une multitude de projets.

Si vous souhaitez redonner un peu de fraîcheur à votre intérieur par de petites touches de déco, pensez notamment à réaliser des cadres, des vases ou des lampes. Le cadre sera le plus simple à réaliser, en créant quatre bords qui se rejoignent. Vous pourrez alors y placer votre illustration ou pourquoi pas une fleur séchée sous la vitre. La lampe et le vase se réalisent aussi facilement, en créant diverses structures avec ses branches de bois. Reprenez un de vos abats-jours pour votre nouvelle lampe. Mêlez ainsi l’upcycling à ce DIY.

Pour les amateurs de décoration un peu plus audacieux, le bois flotté peut même être un matériau idéal pour créer des meubles de A à Z. Certains d’entre vous seront ainsi peut-être tenté une table basse en bois flotté. Si vous ne souhaitez pas manipuler de vitre, vous pouvez opter simplement pour souche de bois flotté, limée et traitée. L’effet naturel sera garanti. Votre chambre pourra aussi se parer de bois flotté, pourquoi pas avec une tête de lit faite maison. Ces projets, plus conséquents, demanderont plus de place, de matériel et de compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *