Des futons japonais assortis

Acheter un futon japonais pour son salon

Comme de coutume, il est bon pour le moral de procéder à un grand nettoyage de printemps à l’arrivée des beaux jours, libérant ainsi beaucoup de place dans votre maison. Il est donc temps d’en profiter pour renouveler votre mobilier intérieur aussi bien qu’extérieur afin de commencer la saison estivale d’un bon pied et de bonne humeur. Pour le salon, la tendance est indéniablement au futon japonais. Et oui, les futons sont indémodables ! Lisez tout de même ces quelques conseils avant d’acheter votre futon.

L’histoire du futon japonais

Contrairement à ce que leur nom indique, les futons japonais sont, en fait, originaires d’Inde, puis furent importés en Chine et finalement au Japon. Traditionnellement, un futon – qui signifie « matelas » en japonais – désigne la literie constituant le lit japonais, normalement posé sur des tatamis. La coutume japonaise veut que chacun range son futon en journée afin de laisser respirer le tatami et gagner de l’espace dans l’habitation.

Les futons japonais font généralement 5 à 10 cm d’épaisseur et sont habituellement conçus en coton, une matière noble et écologique. De ce fait, ils offrent un confort incomparable et s’adaptent aussi bien en été comme en hiver. Ils sont usuellement vendus avec une couette et un ou plusieurs oreillers, traditionnellement remplis avec des haricots ou des perles en plastique pour s’adapter parfaitement à la forme du crâne.

Les futons japonais en Occident

En Occident, les futons japonais se sont quelque peu modernisés et intègrent, dans la plupart des cas, un sommier dépliant afin de pouvoir être utilisés aussi bien comme lits ou comme canapés. On les trouve le plus souvent dans le salon lorsque celui-ci sert également de chambre à coucher. Ils s’apparentent quelque peu au « clic-clac ».

Une autre évolution des futons japonais en Occident réside dans leur composition et leurs dimensions : ils sont généralement rembourrés à l’aide d’un mélange de mousse et d’ouate en feuille. Ils sont aussi souvent plus épais et plus grands que leurs ancêtres japonais et sont donc similaires à un matelas traditionnel de par leur taille.

Que savoir sur le futon japonais avant d’acheter

Avant d’acheter votre futon japonais, il est une notion que vous devez bien comprendre : un matelas à besoin d’être aéré tous les jours. C’est pourquoi nos sommiers, à l’heure actuelle, sont conçu avec des lattes, laissant ainsi passer l’air entre chacune.

Si vous optez pour une version traditionnelle du futon japonais, celui qui se pose directement au sol, il vous faut donc bien comprendre qu’il faudra, chaque jour, déplacer votre futon afin de l’aérer, sous peine d’endommager votre sol et de voir votre futon moisir très rapidement. Sans compter la qualité de votre sommeil, une notion absolument essentielle à la santé et au bien-être de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *